Articles

Affichage des articles du août, 2010

Le nouveau monde

J'ai 4 ans, rue Christophe Colomb, nous avons rendez-vous avec la directrice d'une école privée Le Jardin Bleu . La dame me demande d'identifier les lettres, les chiffres. Ouf ! je réussis le test d'entrée. Combien cela coûtera-t-il à mon père ? Pourquoi le privé ? Il semble que je m'ennuyais à la maison. Le jour de la rentrée, je suis toute excitée. Je porte mon beau costume jupe à plis, blouse blanche, boucle bleue et le blazer marine liseré de blanc et mon sac brun en cuir. J'attends impatiemment le taxi qui me mènera vers un nouveau monde. Monsieur Laberge arrive, un grand-père attentif, toujours de bonne humeur. Nous faisons une tournée, d'autres élèves partagent le même transport. A l'arrivée, tante Hélène, c'est le prénom de mon enseignante, nous accueille nous enveloppant dans le sillage de son eau de toilette Evening in Paris . Elle est douce. Notre école est au coin de la rue Saint-Laurent et Fleury, au 2e étage. Il y a beaucoup de fenêtr

Le petit bonheur

Image
Des lumières dans le ciel scintillent chaque année dans mon quartier en août. Il me suffit de regarder par la fenêtre de ma chambre pour admirer les feux d'artifice. Je me sens privilégiée. Tant et si bien, qu'année après année les invités se suivent et ne se ressemblent pas toujours. Parfois, dame nature n'est pas de notre bord et nous n'avons pas droit au spectacle. Hier, il s'en est fallu de peu, car la pluie signait présente depuis le début de l'après-midi. Je me souviens de mon premier feu d'artifice, j'avais 7 ou 8 ans. Nous étions partis en famille au Parc Jeanne-Mance à l'occasion de la St-Jean-Baptiste. Ma soeur et moi avions nos pyjamas sur le dos et reposions sur la couverture moelleuse que ma grand-mère avait réalisée. Le temps nous avait paru bien long avant l'apparition dans le ciel de ces magnifiques étoiles colorées. Toutefois, le souvenir le plus présent de ce moment est la chaleur des bras de nos parents dans lesquels nous éti

Le temps d'une chanson

Vous y croyez-vous à la synchronicité ? Moi, si. Je vous explique. Au retour de Marseille, jour de mon anniversaire, j'ai l'agréable surprise de constater que Luce Dufault partage le même vol que nous. Quelle coincidence que je me dis ! En effet, quelques années plus tôt ma soeur m'avait offert des billets pour assister à son spectacle au Spectrum à l'occasion de mon anniversaire. Vêtue d'une robe en coton indien, en toute simplicité, elle nous avait offert une prestation intimiste. Déjà charmée par sa voix, je fus conquise. De cette soirée, deux chansons sont demeurées imprégnées dans ma mémoire, son interprétation m'ayant soufflée: De la main gauche et Calling You. Je l'ai revu au Monument National. Elle était apparue dans la lumière, métamorphosée par ses cheveux, la même chaleur dans la voix, le même charme, nous entretenant de l'histoire de ses chansons, de la reconnaissance et du Quai des Brumes. Je me suis souvenue du Bistro à Jojo,