Articles

Affichage des articles du septembre, 2010

L'entretien

Image
Monsieur F. ce passionné de sport, de vélo, des chats et des gens de son village, me cause. Les sujets ne manquent pas. Le serveur vient prendre notre commande. Salade mixte et pâtes pour lui quant à moi, ce sera potage et veau. Nous sommes dans un restaurant italien comme son pays d'origine. Il est étonné de savoir que j'ai un chat. Je lui raconte alors mon petit bestiaire félin. Le premier chat fut recueilli à l'âge de 12 ans par ma soeur et moi. La nuit venue avec la complicité de notre mère, nous le dissimulions sous nos couvertures. Notre subterfuge fut rapidement découvert par notre paternel lorsqu'il reprit son horaire de jour. Exit le chat. J'ai 24 ans, je suis au marché aux puces de Lesage avec des amis et l'appel félin se fait sentir. Narcisse , jeune mâle marbré fait son entrée dans mon humble demeure rue Messier. Il prend en affection ma vieille commode antique pour faire ses griffes et ... son territoire. Ben, on n'a un chat qu'à soi u

Maman tricote

Image
J'ai deux ans. Ma grand-mère expose sur le lit les mitaines qu'elle a tricotées pour ses petits-enfants. Une paire pour Michel, une pour Lise, une pour Richard, une pour Serge, une pour Denis, une pour Pierre, une pour Johanne. J'attends en vain que mon nom arrive, mais non, il n'y a pas de mitaines pour moi. J'ose lui demander: " Pis moi, grand-maman ?" Mais, le mal est fait. Elle me demande de quelle couleur j'aimerais qu'elles soient. J'ai déjà appris à ne pas montrer mes blessures. Je lui réponds: " Laisse faire, ma mère va m'en faire". Ma mère me tricote une belle paire de mitaines rouges et beiges que je présente à ma grand-mère la semaine suivante, en lui disant: " Regarde les belles mitaines que ma mère m'a faites". Le tricot a toujours été ce qui nous a uni ma mère et moi, de différentes manières. Je me souviens de m'être endormie sous le bruit des aiguilles qui s'agitaient pour me confectionner

Le voyage de noces

12 septembre 1992, je convole en seconde noce, enceinte de 4 mois. Notre lune de miel a pour destination la France, la Belgique et la Hollande. Depuis que je suis toute petite, Amsterdam me fait rêver. Les canaux, l'animation de la ville, les musées, les arts. Nos amis Bruxellois chez qui nous logeons, nous ont gentimé indiqué qu'il serait plus sage de réserver et de prendre le train. Le train... ben voyons donc... Monsieur T ne s'abaisserait pas à voyager avec le peuple, quant à réserver, c'est contre ses principes. Ce qu'homme veut, femme le ... La voiture nous empruntons. Cinq heures de route minimum. Plus la journée avance, plus mon ventre se contracte. Le covoiturage m'épuise. Pas de GPS dans les années 90. La patience de mon homme n'est pas sa plus grande vertu, ni la mienne. Nous arrivons à Amsterdam aux alentours de 15h. Les chambres disponibles sont hors de prix. Cela, mes amis nous l'avaient dit. Mais comme mon homme est toujours aussi Thomas